Publié le : 29 juin 20204 mins de lecture

Si comme la plupart des contribuables français vous cherchez des solutions pour réduire vos impôts, sachez que le procédé le plus commun est l‘immobilier locatif. Le principe est simple, vous achetez un logement neuf ou ancien, meublée ou vide, et le mettez en location. En échange, l’État vous accorde une remise d’impôt correspondant à un pourcentage sur la somme dépensée.

La solution de l’investissement locatif ancien

La défiscalisation Malraux

Le dispositif Malraux permet à des contribuables d’acheter des immeubles anciens classés, afin de défiscaliser une portion des travaux. L’acquéreur pourra ainsi diminuer ses impôts pour jusqu’à 30 % ou 22 % du devis des travaux, selon l’endroit où est érigé le logement. La limite de défiscalisation atteint 100 000 €, pour une remise fiscale de 30 000 € ou 22 000 € au mieux, et la réduction d’impôt n’est disponible qu’au cours des trois années après l’obtention du permis de construire.

Investir en déficit foncier

Lorsque l’on achète un appartement ancien nécessitant des rénovations, soit pour mettre aux normes de décence de l’habitat, soit pour améliorer la consommation en énergie, le coût des travaux vient se déduire des revenus locatifs futurs. Cette déduction atteint 10 700 € par an, le supplément se déduit par la suite. La technique du déficit foncier est complexe, c’est certainement ce qui constitue son seul inconvénient. Si l’intéressé se rapproche d’un gestionnaire de fortune ou d’un expert-comptable, il pourra faire baisser ses impôts de manière significative pendant les prochaines années.

Investissement immobilier neuf

Le dispositif Censi Bouvard

Les personnes se tournant vers une résidence de services meublée neuve, peuvent réduire leurs impôts de 11 % du prix d’achat hors-taxe. Si cela semble peu face à la loi Duflot, sachez que cette solution permet également de récupérer la TVA. Si l’investisseur acquiert le statut de loueur meublé et si certains autres facteurs sont présent, il percevra un remboursement de TVA pour une remise de l’ordre de 16 %. Parmi les autres points forts de l’investissement en résidence de services neuve, on trouve un abattement de 50 % sur les loyers perçus, et le fait de confier l’exploitation à une société tiers. Le propriétaire se dispense ainsi de rechercher ses locataires et de suivre les séjours, il lui suffit d’encaisser le loyer payé par le gestionnaire.

L’immobilier Duflot

À partir du 1er janvier dernier, la défiscalisation Duflot permet aux contribuables d’investir dans l’immobilier locatif et de réduire ses impôts. Le dispositif respire la simplicité, l’investisseur percevant une remise de 18 % du prix du bien concernés, dont il bénéficie en neuf portion, pendant ses neuf prochaines déclarations fiscales. De plus, lorsque le logement est situé dans les DOM-TOM, le cadeau fiscal monte à 29 % du prix d’acquisition. Sachant que pour compléter ce dispositif on peut également bénéficier d’un déficit foncier, il est clair que les investisseur ont en main un moyen efficace pour se monter un patrimoine, mais surtout en diminuant leurs impôts.