Les différents types de prêts immobiliers

Il existe plusieurs solutions pour financer l’acquisition d’un bien immobilier. Le choix d’un prêt immobilier dépend notamment du type d’habitation choisi, de son ancienneté, de la zone et de la situation financière de l’emprunteur. Pour vous aider à choisir, découvrez les différents prêts immobiliers et leurs spécificités des différents prêts immobiliers.

Les types de prêts immobiliers bancaires

Les banques restent aujourd’hui les partenaires financiers les plus courants. Les prêts bancaires sont les financements les plus communs. Il y a d’abord le prêt amortissable dont la mensualité versée par l’emprunteur est amortie d’une partie du capital emprunté. Le prêt est remboursé en totalité à la dernière échéance. Le prêt In Fine, quant à lui, est non amortissable. Il est ouvert aux emprunteurs avec une épargne disponible pour endosser le prêt. Le prêt-relais également est non amortissable. Il convient aux propriétaires d’un bien immobilier qui met ce dernier en garantie jusqu’à l’achat du nouveau logement. Pour avoir de plus amples informations sur les conditions et les démarches, visitez Monemprunt.com.

Les prêts d’aide à l’accession

Dans le lexique immobilier, les prêts d’aides à l’accession sont faits pour financer une seconde résidence dans la même propriété. Les prêts accessions sociales convient aux emprunteurs qui désirent financer la totalité du bien. Ils auront droit à des frais réduits. Quant au prêt conventionné, il est accordé sans condition de revenus pour financer la totalité du bien immobilier.  Il y a également le prêt à taux zéro plus pour les familles primo-accédantes qui veulent une nouvelle maison. Il concerne uniquement les biens neufs. C’est généralement un prêt complémentaire. Le prêt épargne logement est ouvert à ceux qui possèdent un compte épargne logement ou un plan épargne logement.

Les prêts professionnels

Il existe également des prêts immobiliers particulièrement destinés aux professionnels. Le prêt in fine par exemple donne la priorité aux investisseurs fiscalisés. C’est un financement le plus souvent dédié à un achat en vue d’une location. Durant la durée du prêt, l’emprunteur rembourse les intérêts et les assurances. En même temps, il constitue une épargne qui sera destinée à payer le capital. Le prêt à remboursement différé, quant à lui, se caractérise par un délai convenu durant lequel l’emprunteur s’engage à rembourser le prêt. Le prêt obligatoire, souvent utilisé par les banques pour trouver un financement, consiste à émettre des titres de créance qui seront négociés avec des investisseurs. Ce sont ainsi des prêts spécialement conçus pour des professionnels.

Senior : est-ce encore facile d’emprunter et sous quelles conditions de santé ?
Quelques conseils de base avant d’envisager d’emprunter de l’argent…