La solution du taux variable immobilier

Le système de crédit immobilier le plus utilisé chez nous, est le taux fixe. Nos voisins d’Angleterre et d’Allemagne ne s’en servent que très peu, ils préfèrent le taux variable. A quelle occasion utiliser le taux variable pour de l’immobilier ? Certains organismes prêteurs peuvent proposer à leurs clients de les financer avec un taux variable, spécialement si les conditions du marché ne sont pas en leur faveur. Le prêteur se protégera ainsi contre des taux en vigueur extrêmement bas. Plus sincèrement, ce sont davantage les bons vendeurs qui font passer des taux variables pour de la résidence principale.

Il est recommandé d’emprunter à taux variable uniquement pour un investissement locatif, car les loyers perçus permettent de couvrir les éventuelles variations des échéances. Le plafond d’un prêt immobilier à taux variable Le taux variable immobilier doit être freiné par un montant maximum au-dessus duquel il ne pourra pas augmenter. En langage financier, on appelle cela une cape. Lorsqu’un taux variable immobilier possède une cape plus un, cela signifie qu’il ne pourra pas varier de plus d’1 % par rapport à son taux d’appel. Si emprunter pour acheter un appartement avec un taux variable peut être avantageux pour le prêteur, il doit l’être aussi pour l’emprunteur. Or pour qu’un prêt variable aille dans le sens de l’emprunteur, il doit permettre une baisse significative, et limiter les risques de hausse intempestive.

Qu’est-ce que le crédit à la consommation ?
Quels sont les risques du prêt relais ?