Frais et autres assurances : le coût réel d’un crédit

Lors de la souscription à un crédit, vous devrez vous acquitter non seulement du capital emprunté, mais également du taux d’intérêt ainsi que des frais annexes au dossier. Ces derniers vont donc augmenter le coût total de votre prêt, c’est pourquoi il est important de les connaître et surtout de les calculer avant de signer le contrat.

Le taux d’intérêt et les frais de dossier

Afin de connaître le prix d’un crédit, les banques calculent le taux d’intérêt du dossier en fonction des taux en vigueur, des frais de fabrication du prêt (rémunération, éditeurs programmes…) et de sa marge de bénéfice. Plus le profil de l’emprunteur est intéressant et moins le taux d’intérêt est bas. Pensez donc à élaborer un dossier bien étudié pour augmenter vos chances de négocier à la baisse le taux (apport personnel important, capacité d’épargne élevée…).

Au taux d’intérêt, s’ajouteront également les frais de dossiers. Vous aurez le choix entre une facturation forfaitaire (ex : 100 € pour l’ouverture du dossier) ou une facturation à pourcentage (1 % du capital restant dû). Un établissement souhaitant attirer de nouveaux clients proposera un frais de dossier moindre (voire nul), mais il faudra bien négocier votre demande.

Les assurances à souscrire

Avant de vous attribuer un crédit, la banque demande systématiquement de souscrire à une assurance décès-invalidité. D’ailleurs, elle figure parmi l’une des conditions d’obtention de prêt. Le coût de cette garantie sera donc ajouté au montant du crédit. Les tarifs proposés pour ce type d’assurance varient en fonction de l’établissement, mais pour faire baisser les prix, faites jouer la concurrence. Comparer les offres présentées par quelques assureurs. Estimez votre crédit immobilier sur monemprunt.com pour trouver des contrats d’assurance adaptés à vos besoins et votre budget.

Le coût total d’un crédit peut également inclure la souscription à une assurance perte emploi. Cependant, elle n’est pas obligatoire. Même si le coût global du prêt baisse, vous ne serez toutefois pas protégé en cas de perte d’emploi.

Les frais annexes relatifs à la garantie

Généralement pour protéger leur investissement et limiter les impayés, les banques demandent une garantie pouvant être l’hypothèque d’un bien ou le payement d’une caution donnée par une société spécialisée. En cas d’hypothèque, le contrat devra être notarié alors, il vous faudra payer les honoraires de ce denier (représentant généralement 2 % des fonds demandés). En cas de caution, vous êtes délesté de frais de notaire, mais devrez payer une commission à la société qui représente en moyenne 2 % du capital emprunté.

Connaître le prix lié à la garantie vous permettra de chiffrer le coût global de votre crédit immobilier. Afin d’avoir une idée précise sur le budget à allouer à cette étape, réaliser une estimation crédit immobilier. Une plateforme de simulation prêt immobilier vous orientera vers l’offre correspondant le mieux à vos besoins.

Qu’est-ce que le crédit à la consommation ?
Quels sont les risques du prêt relais ?