Caution ou hypothèque, quelle différence ?

Certains acheteurs de biens immobiliers ne savent pas laquelle prendre entre caution ou hypothèque. La réponse est inattendue, car l’acquéreur ne peut pas choisir la garantie d’un prêt immobilier. L’établissement de crédit impliqué s’adresse d’abord à une société de caution. Cette société prend la décision seule de cautionner un financement ou non. En cas d’échec, les emprunteurs doivent finalement se tourner vers une hypothèque.

Comment marche la caution du crédit

En complément d’une banque, une société de caution vient garantir les prêts des particuliers. Ses analystes prennent le dossier des candidats emprunteurs en main, et calculent leur scoring bancaire en fonction de barèmes internes. Il se peut qu’une banque accepte un crédit immobilier, mais que la société de caution sollicitée refuse de se porter garante.
La société de caution la plus utilisée en France est Crédit Logement. Elle a la particularité de reverser une partie du coût de la caution en fin de prêt. Ce versement est toutefois lié au bon déroulement de l’emprunt immobilier, tout au long des mensualités. Une société de caution facture les emprunteurs en fonction de critères affichés sur leur site Web. Certaines banques acceptent d’ajouter le montant de la caution au prêt immobilier.

Le principe de l’hypothèque d’un crédit immo

Une hypothèque doit être un acte notarié. Une étude de notaire fera inscrire la raison sociale de l’organisme de crédit ayant accordé l’emprunt immobilier. Une hypothèque est plus chère qu’une caution, et comporte des frais de mainlevée. Si les emprunteurs vont racheter leur financement, ils devront payer des frais. L’hypothèque est à éviter pour les personnes qui souhaitent revendre avant la fin des remboursements.

On confond toujours l’hypothèque avec l’Inscription au Privilège de Prêteur de Deniers (IPPD). La différence entre les deux est que l’IPPD ne peut garantir que des biens matériels. Des lors, une hypothèque peut couvrir des frais de notaire, l’IPPD se limite aux bâtiments. En revanche, l’IPPD coûte moins qu’une hypothèque. Elle est donc à recommander aux acheteurs bénéficiant d’un apport suffisant pour payer les frais de notaire.

Caution ou hypothèque pour un emprunt immobilier ?

Si vous avez obtenu une hypothèque, si vous êtes en défaut de paiement la banque devra entamer elle-même la procédure de recouvrement. C’est pourquoi certains prêteurs sont tentés de vous accorder un taux d’emprunt immobilier moins intéressant si vous avez une hypothèque et non pas une caution.

Les organismes financiers préfèrent que vous obteniez une caution plutôt qu’une hypothèque pour votre emprunt immobilier. Car en cas de non-paiement des mensualités, la société de caution prend les choses en main. La banque ou la société de crédit prêteuse n’a donc pas à entamer de procédures de recouvrement. La caution vous contacte, évalue les meilleures solutions pour que vous continuiez vos remboursements, et met en place un autre calendrier des échéances.

Savoir choisir tout seul votre garantie emprunteur
Pourquoi une assurance crédit en ligne